« L’intelligence du cœur » de Isabelle Filliozat


Lecture / vendredi, février 1st, 2019

Chose promis, chose due. Il y a quelques semaines je t’avais demandé sous un post facebook, si une catégorie lecture sur le blog t’intéresserait. Le retour a été positif, c’est donc pour ça qu’on se retrouve aujourd’hui. Pour le premier livre, j’ai choisi « l’intelligence du cœur » d’Isabelle Filliozat.

Si tu me suis sur Instagram je t’en avais déjà parlé! Brièvement, mais je te t’avais vraiment conseillé de le lire.

Isabelle Filliozat est une psychothérapeute, didacticienne en psychothérapie (logique tu me diras). Elle fait également des conférences en France, mais aussi à l’étranger. De plus, elle est auteur de plusieurs livres, dont des best-sellers. Comme « fais-toi confiance » ou encore « qu’est-ce qu’il y a en moi ».

Tu peux retrouver le lien de son site internet ICI

Pourquoi ce livre? 

Ce livre ne m’a pas été conseillé. Je n’avais jamais entendu parler de l’auteur avant. Je me suis juste laissée convaincre par le résumé. J’ai trouvé le titre accrocheur et intriguant.  » L’intelligence du cœur, découvrez la grammaire des émotions ». Plutôt pas mal non?

Comme je t’ai dit j’étais dans une période de remise en question. Au moment où j’ai acheté ce livre, je cherchais à comprendre mes réactions. Raison de plus pour être convaincu d’acheter ce livre.

Tu peux retrouver mon article sur la remise en question ICI.

Découvrez la « grammaire » des émotions

Je trouve cette phrase complètement éloquente. Ce livre est un réel condensé sur les émotions. Les émotions sont notre langage commun. On vit tous des émotions différentes. Mais elles sont présentes. Seulement, beaucoup ne savent pas mettre de mots sur ce qu’il ressente.

En fait ce livre nous apprend à connaître nos émotions. A s’interroger sur ce qu’on ressent. A mieux nous connaitre au final. « Elle vous aidera à faire face à l’affectivité, à l’angoisse, au stress et aux frustrations ».

Le quotient émotionnel

Dans l’introduction, elle nous met directement en situation. Elle définit l’intelligence par le quotient Intellectuel, puis l’intelligence par le quotient émotionnel. Déjà, de suite ça m’a fait réfléchir.

Nous sommes dans une société qui se base sur le QI. On définira une personne d’Intelligente par ses connaissances. Contrairement à sa capacité à écouter les autres de façon active. De savoir répondre correctement à quelqu’un face à sa colère et ses frustrations. Et au final, voir l’intelligence d’une autre façon qu’on nous l’a apprise est intéressante.

Elle définit l’intelligence émotionnelle comme « la capacité à agir en contact avec ce qu’il y a d’humain en soi. Celui qui est pénétré par elle pénètre au-delà de la surface des choses, il écoute les motivations profondes. »

L’enfant

L’enfant revient souvent dans le livre et pour cause. Les premières émotions que l’on ressent sont dans le ventre de notre maman. Dès la naissance les émotions de l’enfant font leurs apparition. La façon dont les parents vont apprendre à l’enfant à gérer ses émotions, auront un impact sur la façon dont il gérera ses émotions dans le futur.

C’est là que ça devient intéressant. Toutes ces choses que tu vis maintenant. Tes émotions « négatives », sont bien souvent relié à des émotions antérieures. Régulièrement liée à ton enfance. C’est au fil des chapitres, que j’ai appris beaucoup de choses sur moi.

L’intelligence du cœur de Isabelle Filliozat

Psychologie des émotions

Avant de détailler sur les émotions, elle vient tout d’abord sur le fonctionnement cérébral. La façon dont se construisent les émotions. Le fonctionnement du cerveau émotionnel et de la pensée.

Puis elle vient en détail sur chacune des émotions que l’on peut ressentir. Elle explique les mécanismes des émotions rackets et élastiques.

« Une émotion c’est comme un iceberg » dit-elle. On voit un petit bout de la surface, mais on ne sait pas tout ce qui peut se cacher en dessous. Et c’est le cas pour beaucoup d’émotions. 

Tu poses une question à quelqu’un, et elle se met en colère. Sais-tu seulement tout ce qu’il y a de cacher derrière cette colère?

La relation avec les autres

Elle intègre aussi la question de la relation avec les autres. Ou comme elle dit « L’intelligence des rapports sociaux ». Ce qui veut également dire Intelligence émotionnelle. A chaque fois qu’elle parle d’une émotion, elle donne un exemple. Et la plus part des exemples utilisés sont des exemples de relation entre deux personnes.

Une des parties du livre est consacrée à l’empathie et aux de résolution de conflits. Comme je t’ai dit au début de l’article, « les émotions sont notre langage commun ». Développer ses capacités d’empathie et d’écoute permettent de pouvoir mieux comprendre la personne qu’il y a en face de nous.

Que m’a appris ce livre

Dans ce livre j’ai beaucoup appris sur les émotions forcément. Comme leurs mécanismes d’apparition et comment faire pour pouvoir s’en détacher. Développer des relations saines avec les autres. Et bien un tas d’autres choses.

J’ai beaucoup apprécié de lire ce livre. Même si par certains moments j’avais envie de décrocher, car certains points sont assez « complexes ». Mais dans l’ensemble, j’ai bien aimé.

La partie que j’ai préférée est à 100 % et sans hésitation, la conclusion. La question d’égocentrisme à l’altruisme est très intéressante. Elle conclut parfaitement le bouquin.

Si tu ne l’as jamais lu je te le recommande vraiment. Si tu cherches des réponses par rapport à toi je suis sûr que tu les trouveras dedans.

Tu es plus intellectuel ou émotionnel?

Laisser un commentaire